Si toutes les séries étaient bien remplies et les courses disputées, il devrait quand même y avoir des questions essentielles à se poser sur la bonne organisation. Que dire du contrôle technique mettant un autocollant validant l'utilisation d'un casque ouvrable d'un passage side. Que dire lorsque cela est signalé à un contrôleur la réponse est "ce n'est pas moi, c'est lui!" et les choses restent ainsi. Que dire de la non vérification d'un casque parce qu'il possède l'autocollant du contrôle en avril à Croix en Ternois. Que dire de la vérification de l'éligibilité de certains engins qui n'ont strictement rien à faire dans le réglement belge. S'il faut être "officiel" afin d'en avoir la gloire nationale et ne pas être professionnel dans cette fonction et bien certains ont gagné leur diplôme dans une pochette surprise. Que dire du déplacement du Groupe 1 ajouté aux Post Classics et GP500, les plus lents avec les plus rapides! Que dire également du sport national consistant à débuter le premier jour avec du retard pour un soucis d'ambulances mal géré. Cela à continuer le samedi avec une journée terminée avec près de 2 heures de retard et pas seulement à cause de faits de course. Du coup les courses sont raccourcies à 5 tours et une série reportée au lendemain matin. La journée domincale a également débuté en retard, il est vrai qu'il fallait revenir de la messe.
Sur la piste, quel beau spectacle nous ont donné les teams que se soit en tête mais également dans les étages inférieurs. Le tour le plus rapide sidecar est crédité à Kevin Hunt et Alan Cracknell avec 2:01.903 à la moyenne de 130,530km/h. Le meilleur temps solo étant de 2:01.579. Félicitons l'organisation pour avoir prévu une coupe saluant cette exploit.

Vous pouvez retrouver tous les résulats via le site de Chronolux.

Partagez
  • Facebook
  • email